Livraison GRATUITE à partir de EUR 75,00 en Europe.

Qui était Charles Sobrahj, le Serpent ?

Publié par La Boutique Des Hommes le

Qui était Charles Sobrahj, le Serpent ?

Nous vous parlions la semaine des arnaques en joaillerie, bijouterie et pierres précieuses. Nous ne pouvions donc pas ommettre de vous parler du fameux Serpent qui fait un carton sur Netflix en ce moment.

Charles Sobhraj, le Français tueur et escroc aux pierres précieuses considéré comme responsable des meurtres d'au moins 12 personnes en Asie dans les années 1970, avait l'habitude d'échapper à la justice, faisant preuve d'une nature glissante et dangereuse pour s'évader de prison à de nombreuses reprises. Il n'est pas étonnant qu'il ait été surnommé "le Serpent".

L'histoire de Sobhraj fait l'objet d'un documentaire en huit parties de la BBC intitulé "The Serpent", désormais disponible sur Netflix. Chez LBDH, nous l'avons TOUS regardé et nous sommes obligés de vous le conseiller.

Sobhraj (interprété par Tahar Rahim) et sa petite amie et complice Marie-Andrée Leclerc (Jenna Coleman), une Canadienne française, se faisaient passer pour des marchands de pierres précieuses lors de leurs voyages en Thaïlande, au Népal et en Inde, sur des tronçons connus sous le nom de "Hippie Trail", qui s'étendaient de l'Europe à l'Asie du Sud et étaient populaires parmi les beatniks et les hippies globe-trotters des années 1950 à la fin des années 1970.

 

acteur série le serpent de netflix et charles sobrahj de nos jours

 

Victimes et trafic de pierres précieuses



Ils ciblaient les touristes occidentaux - principalement les routards européens et américains - qu'ils droguaient, volaient et, dans certains cas, tuaient. Outre l'argent et les bijoux, Sobhraj, qui est né au Viêtnam mais a la nationalité française, volait également les passeports des victimes pour son propre usage. Le premier épisode de la série de la BBC décrit le meurtre de sa première victime touristique connue, Teresa Knowlton, une routarde américaine de 21 ans qui a rencontré Sobhraj à Bangkok, en Thaïlande, en 1975. Knowlton est retrouvée morte dans le golfe de Thaïlande en octobre de la même année, vêtue d'un bikini (la tenue vestimentaire de certaines des victimes présumées de Sobhraj lui a également valu le surnom de "Tueur au bikini"). Quelques jours après la découverte de son corps, Leclerc a encaissé les chèques de voyage de Knowlton, selon The Independent, et les autorités, qui ont supposé qu'elle s'était noyée, n'ont jamais relié Sobhraj ou Leclerc à sa mort. La série, basée en partie sur le livre "The Life and Crimes of Charles Sobhraj" des journalistes américains Richard Neville et Julie Clarke, qui ont passé des dizaines d'heures à interviewer Sobhraj en prison en 1977, montrent Sobhraj tuant Knowlton et se débarrassant de son corps avec l'aide de son complice présumé Ajay Chowdhury.

Les enquêteurs ont estimé que Sobhraj a tué entre 12 et 20 personnes, rapporte le Los Angeles Times. Lors de ses entretiens avec Neville et Clark, il a d'abord admis avoir commis au moins 12 meurtres entre 1972 et 1976, mais il s'est ensuite rétracté, rapporte CNN. Il a affirmé avoir commis son premier meurtre en 1972 en tuant un chauffeur de taxi alors qu'il se trouvait au Pakistan. Bien qu'il n'ait jamais été inculpé pour ce meurtre, il est resté derrière les barreaux dans différents pays au moins cinq fois pour des délits mineurs avant d'être officiellement soupçonné de meurtre. Il a également échappé à la prison au moins quatre fois, selon CNN. En 1972, il s'est échappé d'une prison afghane pour vol en simulant une maladie et en droguant les gardes. Un an plus tard, il s'est échappé d'une prison indienne en simulant à nouveau une maladie. Puis, en 1975, il a échappé à l'incarcération en mettant le feu à un fourgon de prison.

 

charles sobrahj se fait arrêter par la police

 

De la joaillerie aux accusations de meurtres



Sa première accusation de meurtre remonte à 1976, lorsque Sobhraj a été surpris à New Delhi en train de droguer des étudiants, selon le Los Angeles Times. Il a été accusé à la fois de vol et des meurtres d'un Israélien, Alan Aaron Jacobs, à Varanasi et d'un touriste français à New Delhi. Il a été reconnu coupable de vol et de meurtre, mais les condamnations pour meurtre ont été annulées en appel. Il a été incarcéré de 1976 à 1997, période pendant laquelle il a apparemment été traité comme un membre de la famille royale. Selon le journaliste Alan Dawson, qui a interviewé Sobhraj en 1984, il a bénéficié de plusieurs cellules et de privilèges. Il a également réussi à s'échapper brièvement de la prison en 1986 en droguant des gardes avec des fruits laqués, en prétendant que c'était son anniversaire.

Après sa libération en 1997, il s'est installé à Paris et a régulièrement accordé des interviews aux médias, apparemment satisfait de sa liberté. Mais cela n'a pas duré longtemps. En 2003, alors qu'il était en visite à Katmandou, au Népal - le seul pays où il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt non exécuté - il a été arrêté, soupçonné du meurtre, en 1975, de la touriste américaine Connie Jo Bronzich. Il a été reconnu coupable et condamné à perpétuité un an plus tard et a entrepris plusieurs appels sans succès.

 

charles sobrahj et marie andré célèbrent leur trafic de joaillerie

 

Sobrahj depuis les années 2000



Le Comité des droits de l'homme des Nations unies a fait valoir en 2010 qu'il n'avait pas bénéficié d'un procès équitable, a rapporté Esquire plus tôt cette année. Mais, quatre ans plus tard, il a été reconnu coupable d'un autre meurtre : celui du partenaire de Connie Jo, Laurent Carriere. Il a été condamné à une deuxième peine de prison à vie et reste derrière les barreaux à Katmandou. Il a 77 ans.

Pendant ce temps, Leclerc est morte d'un cancer à l'âge de 38 ans tout en continuant à clamer son innocence. Elle avait été emprisonnée pour avoir comploté le meurtre de Jacobs, le touriste israélien, en Inde, mais elle a été libérée pour recevoir un traitement médical avant de mourir, a rapporté l'UPI en 1983. Chowdhury a été vu pour la dernière fois en 1976.

Sobhraj a épousé Nihita Biswas en 2008 alors qu'il était derrière les barreaux. Bien que le docudrame soit basé en partie sur les entretiens précédents de Clarke et Neville avec le tueur en série présumé, les réalisateurs de "The Serpent" ne l'ont pas interviewé eux-mêmes.

"Nous avons choisi de ne pas lui parler", a déclaré Paul Testar, producteur, au Los Angeles Times. "Julie et son mari, Richard, ont passé des heures et des heures en prison à interviewer Sobhraj et à les enregistrer. Julie nous a donné accès à ces enregistrements, ce qui nous a permis d'entendre le récit de Sobhraj sur cette période sans avoir à dialoguer directement avec lui. J'avais l'impression que la seule utilité d'un contact direct avec Sobhraj était de voir comment il vous mentait et comment il essayait de vous berner. Nous avons pu écouter ces enregistrements d'un point de vue plus objectif."


portrait de charles sobrahj aujourdhui et avant

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.