Livraison standard gratuite à partir de EUR 100,00

Les différentes techniques de décorations en horlogerie

Les différentes techniques de décorations en horlogerie

Depuis des années, les maisons horlogères utilisent diverses techniques de décorations pour embellir leurs montres. Réalisées à la main ou à la machine, les décorations donnent de la personnalité à un garde-temps grâce à une technique spécifique. Prendre connaissance de ces différentes méthodes permet de mieux évaluer la valeur et le travail de précision qui se cache derrière chaque montre. 

En horlogerie, il est utile de faire une distinction entre la décoration et la finition. La finition consiste à améliorer le fonctionnement du mouvement en ajoutant une petite touche d’esthétisme.  La décoration horlogère opère exclusivement dans une optique esthétique. Dans cet article, on va vous éclairer sur les différentes techniques et savoir-faire  qui font qu’un garde-temps soit unique.

 

La gravure

Une gravure se traduit par des dessins, des motifs, des chiffres ou des lettres à esquisser sur une montre. Cette technique de décoration se pose partout sur les pièces d’une montre : le boitier, le mouvement, les ponts ou encore les boutons.

 

Photo: Montre Squelette Blue 

 

On se sert de gravure pour personnaliser, pour identifier une montre à travers une marque ou un numéro de référence et enfin comme un élément décoratif pour l’embellir. Il existe deux sortes de gravures : les gravures modernes et les gravures artisanales.

 

 

  • Gravures modernes

En technique moderne, on distingue la gravure mécanique, la gravure chimique, la gravure en pantographe et la gravure au laser.

La gravure mécanique s’exécute à partir des machines automatiques à commandes numériques. On les utilise pour graver des chiffres et des lettres sur les mouvements des garde-temps.

La gravure chimique consiste à graver une pièce de la montre en trois étapes : recouvrir avec un verni protecteur sensible aux rayons UV, placer le motif, exercer une irradiation aux UV et enfin tremper dans l’acide. Ce type de gravure propose une grande précision.

 La gravure au pantographe sert à graver des chiffres et des lettres qui utilisent une plaque métallique, un outil porteur avec un diamant, un burin ou une fraise.

La gravure au laser utilise un faisceau lumineux et une commande numérique.

 

 

  • Gravures artisanales

La gravure artisanale se fait à la main avec des techniques précises. La gravure en creux, le plus courant, se fait en dessinant le motif sur la pièce de la montre. Pour cela, le graveur creuse le métal avec du burin pour réaliser le dessin.

 

 

L’Anglage

 

 

En horlogerie, l’anglage consiste à casser ou abattre les arêtes entre la surface et les flancs de la pièce afin de créer un chanfrein à 45°. Le chanfrein obtenu est ensuite poli pour obtenir un effet brillant. Il s’agit d’une technique élégante qui requiert beaucoup de compétence en matière de précision et de finition. Du point de vue technique, l’anglage permet de supprimer les bavures qui peuvent nuire le mécanisme de la montre.

 

Le polissage

Le polissage consiste à polir une pièce qui vise à adoucir, à rendre lisse et à produire un effet miroir à la pièce de la montre. Le but de cette technique est d’avoir un rendu brillant. Réalisé à la main, on distingue le poli miroir ou poli noir qui propose une grande qualité de finition avec des reflets lumineux et un visuel de contrastes. En conséquence, la pièce peut passer du blanc éclatant au noir profond.

 

 

Le guillochage 

Il s’agit d’une des plus anciennes techniques qui vise à créer des tracés en lignes et en courbes en retirant de la matière. Les experts utilisent une machine à guillocher tout en faisant recours à la technique de la gravure en creux. Il décore avec élégance le cadran et le boîtier de la montre. Ce savoir-faire est très recherché dans l’univers de l’horlogerie car il demande une très grande maîtrise. Découvrez le guillochage du cadran de la marque Breguet.

 

 

Photo: Montre Colonel Navi

 

Le Perlage

Le motif du perlage ressemble à des cercles en succession à réaliser sur une pièce comme les platines, les mouvements, les fonds de noyures, les cadrans ou les ponts. Effectué à la main, le perlage se fait à partir de tampons abrasifs avec une perleuse ou une machine perleuse. Autrefois, cette technique consistait à réduire les reflets lumineux mais aujourd’hui elle sert uniquement à des buts esthétiques.

 

 

Les Côtes de Genève

En forme de vagues ou droites, ce motif orne les masses oscillantes, les platines, les ponts ou encore les rotors d’une tocante. Les côtes de Genève se constituent de rayures ou de tracés en lignes ondulés. Cette méthode se fait à l’aide de machines semi-automatiques ou des machines  à commandes numériques.

 

 

L’ajourage ou le Squelettage

 

 

Il s’agit d’une technique très utilisée en horlogerie haut de gamme. L’ajourage ou le squelettage consiste à créer des ouvertures, en supprimant des pièces, pour laisser apparaître le mouvement d’un garde-temps. À travers ce procédé on obtient une belle montre squelette. Cette technique se pratique le plus souvent sur des montres mécaniques et automatiques.

 

Photo: Montre Squelette Automatique

 

Le ciselage

Le ciselage est l’inverse de la gravure. Il consiste à faire ressortir le motif en créant du relief. Pour réaliser le ciselage, l’artisan creuse la matière autour pour obtenir une forme à l’aide d’un ciselet (lame biseautée en acier). Le ciselage industriel propose un travail plus précis avec une méthode de frappe à la presse.

 


0 commentaire
Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.

Paiement Sécurisé

Nous utilisons le cryptage SSL pour des paiements 100% sécurisés.

Livraison Suivie

Votre commande sera expédiée en 24H/48H. (Livraison monde entier)

100% Satisfait

Vous avez 30 jours pour changer d'avis.

Besoin d'aide ?

Notre SAV français garantit une réponse en 24h.